Rechercher
Devis gratuitRechercher
Enregistrez votre appareil Demandez une intervention
Devis gratuit

Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage par le sol.

  • Avantages et inconvénients
  • Types de systèmes
  • Installation
  • Contraintes et coûts

1. Les avantages et inconvénients du chauffage par le sol

Vous envisagez d’installer un nouveau système de chauffage ? Grâce à ses nombreux avantages, le chauffage par le sol est un excellent choix. Sachez toutefois que le chauffage par le sol n’est pas non plus dénué de tout inconvénient. Nous aborderons donc ici les pour et les contre du chauffage par le sol afin de vous prodiguer les conseils les plus objectifs et vous aider à faire un choix éclairé.

Avantages

Un confort accru

Grâce au chauffage par le sol, vous pouvez marcher à pieds nus dans la maison même durant les mois d’hiver. De plus, chaque pièce de l’habitation est chauffée de manière uniforme pour un plus grand confort.

Un air plus sain

Le chauffage par le sol est idéal pour les personnes qui souffrent d’allergies, car il n’engendre pas de mouvements d’air dans vos pièces, comme c’est le cas des radiateurs.

Un chauffage à faible température

Les systèmes de chauffage par le sol fonctionnent à basse température et vous garantissent donc un rendement énergétique optimal avec de belles économies à la clé.

Un intérieur épuré

En plus d’être relativement peu esthétiques, les radiateurs occupent un espace précieux dans votre habitation. Un système de chauffage par le sol vous affranchit de tous ces problèmes.

Inconvénients

Coût élevé

Le prix d’achat et les frais d’installation d’un système de chauffage par le sol sont plutôt élevés par rapport à des radiateurs classiques.

Réparations coûteuses

Les frais de réparation d’un système de chauffage par le sol peuvent vite grimper en flèche, bien que la probabilité de devoir réaliser de tels travaux soit plutôt faible.

Un long temps de réaction

Si vous éteignez votre chauffage central, votre système de chauffage par le sol aura besoin d’un long moment pour offrir à nouveau la température ambiante souhaitée dans l’habitation.

2. Deux types de systèmes : le chauffage par le sol à eau ou électrique

Les systèmes de chauffage par le sol se déclinent en modèles électriques ou à eau. Jetons un œil aux différences entre ces systèmes, mais aussi à leurs avantages respectifs.

Chauffage par le sol à circulation d’eau

Ces systèmes se composent de conduites placées sous le revêtement de sol et dans lesquelles circule de l’eau d’une température de 35 °C à 45 °C.

Voici les principaux avantages des systèmes à circulation d’eau :

  • Peu d’entretien requis (dès que votre système atteint l’âge de 10 ans et pour un coût de 200 € environ).
  • Des frais de chauffage réduits en raison de la faible température de l’eau.
  • La possibilité de rafraîchir l’habitation en faisant circuler de l’eau froide dans les conduites.

Chauffage par le sol électrique

Les systèmes électriques se composent de nattes ou de films placés sous le revêtement de sol qui chauffent l’habitation lorsqu’ils sont parcourus d’un courant électrique.

Découvrez les principaux avantages de ces systèmes électriques :

  • Des frais d’installation moins élevés qu’avec un système à eau.
  • Pas besoin d’entretien.
  • Un temps de chauffe plus court.

3. Les méthodes d’installation existantes

La pose d’un système de chauffage par le sol électrique est on ne peut plus simple. Quant aux systèmes à eau, ils peuvent être installés de trois manières différentes. Pas de panique ! Vous pourrez toujours compter sur un installateur Bulex agréé pour installer votre système de chauffage par le sol.

Systèmes électriques

Les nattes ou les films sont posés à même la chape humide afin de bien adhérer après le séchage. Votre chape est déjà en place et totalement sèche ? Il suffit alors de poser les nattes ou les films sur la chape et de les y coller.

Systèmes à eau

Le chauffage par le sol à circulation d’eau convient aussi bien pour les projets de construction neuve que les projets de rénovation. Plusieurs méthodes d’installation et calepinages des tuyaux existent.

Pose humide

Lors d’un projet de construction neuve ou de rénovation profonde, les tuyaux peuvent être intégrés à la chape encore humide. La structure du sol conserve ainsi une épaisseur limitée, puisque le nombre de couches qui le compose est réduit. De plus, la chape fait office d’isolant, ce qui évite les pertes de chaleur et renforce le rendement de l’installation.

Pose à sec

Vous rénovez une ancienne habitation de manière superficielle ou souhaitez installer un système de chauffage par le sol dans une habitation déjà occupée ? La méthode d’installation à sec est alors la plus adéquate. Cette technique consiste à poser des panneaux d’isolation sur la chape existante avant d’y installer les conduites d’eau. Pour une meilleure répartition de la chaleur, vous pouvez même installer des plaques conductrices sur lesquelles sont ensuite posés les panneaux de plâtre, de bois ou de pierre naturelle. Il ne vous reste plus qu’à installer le revêtement de finition de votre choix et le tour est joué !

Fraisage

La pose d’un système de chauffage par le sol dans les vieux bâtiments a souvent posé problème. Pourquoi ? Parce que l’épaisseur qui vient s’ajouter au niveau du sol réduit d’autant plus l’espace sous plafond déjà limité dans ce type de construction. La nouvelle méthode du fraisage s’avère donc particulièrement intéressante dans ce cas de figure.

Le fraisage consiste à réaliser des saignées dans la chape existante grâce à une fraiseuse et à placer ensuite les tuyaux dans les nouvelles saignées créées. Le revêtement de sol est ensuite posé directement sur la chape pour un gain d’espace optimal.

Deux calepinages possibles

Outre ces différentes méthodes de pose, il existe deux types de calepinages pour les systèmes à eau. Si les possibilités de calepinage sont infinies en théorie, seules ces deux techniques sont employées dans la pratique.

La coquille d’escargot

Le tuyau du système de chauffage par le sol est posé en spirale des bords au centre de la pièce. Une fois le centre de la pièce atteint, le tuyau repart en spirale vers les bords pour former une « coquille d’escargot ». L’avantage de ce calepinage ? Les sections du tuyau où circule l’eau la plus chaude et les sections où circule l’eau la plus froide sont alternées et proches les unes des autres, si bien que la chaleur est parfaitement répartie.

Le serpent

Ce deuxième type de calepinage est formé de méandres situés à distance égale les uns des autres. Cette pose est plus simple, mais n’offre pas une répartition optimale de la chaleur. De plus, le calepinage en serpent n’est pas adapté aux pièces de petite taille ou de forme complexe.

4. Contraintes et coûts

Commençons par la bonne nouvelle : un système de chauffage par le sol peut être installé dans n’importe quelle habitation (ou presque) grâce aux diverses techniques de pose existantes. Un installateur professionnel pourra déterminer quel système convient le mieux à votre projet de construction ou de rénovation. Nous avons listé ci-dessous les principales contraintes liées à chaque situation et estimons les coûts à prévoir.

Projet de construction neuve

  • Un système à eau installé dans une chape humide est idéal, la pose des conduites pouvant être effectuée en toute simplicité lors des travaux de construction.
  • Vous évitez les travaux coûteux et fastidieux une fois votre système installé.
  • Vous choisissez le revêtement de sol qui vous plaît. Parquet, laminé, carrelage, moquette… Seuls vos goûts personnels importent !

Projet de rénovation

  • Privilégiez un système à eau installé sur une chape sèche. Intégrer le système à une chape humide serait ici bien trop complexe et onéreux.
  • Étant donné que la pose des conduites rehausse le niveau du sol, vous devrez peut-être raboter vos portes. Pour éviter cela, vous pouvez réaliser des saignées dans la chape à l’aide d’une fraiseuse et y placer les tuyaux de chauffage.
  • Analysez bien vos besoins de chauffage (isolation, température souhaitée, etc.) afin de choisir le système de chauffage par le sol qui vous convient.
  • Dernier petit conseil : jouez la carte de la sécurité et vérifiez toujours que le revêtement de sol choisi est compatible avec un système de chauffage par le sol.

Frais d’installation d’un système de chauffage par le sol

Il est extrêmement difficile de chiffrer le coût d’un système de chauffage par le sol, tant les facteurs qui entrent en ligne de compte pour la facture finale sont nombreux (type de système choisi, construction neuve ou rénovation, degré d’isolation du bâtiment, etc.).

Les systèmes électriques sont quant à eux moins chers à l’achat et à l’installation. Pour ce type de solution, comptez environ 40 € à 45 € du mètre carré.

Astuce : couplez votre chauffage par le sol à votre chaudière

Un système de chauffage par le sol peut être combiné sans souci à une chaudière de chauffage central. Le meilleur rendement sera atteint avec une chaudière modulante à condensation, dont la puissance s’adapte aux besoins exacts de chauffage. De plus, la faible température requise par le système de chauffage offrira à ce type de chaudière une efficacité énergétique sans pareil. Vous vous chaufferez donc dans le respect de l’environnement et à moindre coût.